Aller au contenu

The Kyoto Connection – The Flower, the Bird and the Mountain

  • Albums

Le producteur argentin Facundo Arena voue une passion à la musique ambient japonaise des années 80. Son dernier album est un bel hommage au style Kankyō Ongaku.

The Kyoto Connection – The Flower, the Bird and the Mountain

Il a beau s’appeler The Kyoto Connection, il a beau faire des musiques aux résonances et aux consonances venues tout droit du pays du soleil levant, Facundo Arena est bien un Argentin. Mais voilà, il fétichise le Japon des années 1980 et notamment la musique ambient de cette époque. Pas étonnant donc de retrouver dans ses compositions autant de références à des artistes comme Hiroshi Yoshimura par exemple qu’il a découvert pas hasard un jour sur youtube.

Son dernier album est un véritable cri d’amour pour cette époque et pour ce style de musique – que l’on pourra redécouvrir dans la très bonne compilation Kankyō Ongaku: Japanese Ambient, Environmental & New Age Music 1980-1990. C’est aussi le résultat d’un travail « d’imagination sonore » sur la ville Kyoto et ses alentours. Un endroit qu’il n’a jamais visité, mais d’où le musicien et concepteur sonore japonais Masafumi Komatsu lui a fait parvenir des Fields recordings.

Au fil des 12 titres de The Flower, the Bird and the Mountain, on plongera dans une musique à écouter dans la position du lotus, à se laisser aller à une quelconque méditation, en s’imaginant pourquoi pas dans des paysages payables, sous un ciel radieux ou même dans un film de Miyazaki.

❤❤❤

Isle Of Jura / Temples Of Jura – 3 juin 2022

Étiquettes:
%d blogueurs aiment cette page :