Taylor Deupree – Harbor

Taylor Deupree propose sur Harbor, son nouvel album presque entièrement dédié à l’immobilité, des musiques ambient qui ont l’avantage de vous faire voyager mentalement dans des climats très tempérés.

taylor-deupree-harbor

On ne présente plus Taylor Deupree, le boss du label 12K, à la carrière déjà bien riche, collaborateur notamment de Ryuichi Sakamoto, David Sylvian, Stephan Mathieu, Stephen Vitiello et autre Marcus Fischer, que l’on retrouve souvent au mixage de nombreux albums ambient music.
Cette fois c’est pour le label français Laaps que le créateur sonore américain signe sa nouvelle réalisation, Harbor.

Harbor est un disque aux airs de méditation, sans le moindre beat, qui semble entièrement dédié à l’immobilité, à la tranquillité, au farniente. On y entendra des sonorités très fines, des micro-mélodies, des fragments d’enregistrements de terrain, mais aussi le son de synthétiseurs, de drones ou de guitare. Un ensemble d’une belle densité sonore avec des ambiances, douces, tranquilles, aux tonalités chaudes, ou parfois un peu plus froides comme sur Swan ou plus métalliques comme sur le titre final Desaturation.

Des musiques qui laissent une  grande part à l’improvisation, dans lesquelles l’auditeur avance sans trop de repère mais se lassant guider volontiers par les sons indistincts  mais accueillants mis en place par Taylor Deupree.

Laissez-vous donc envelopper par les musiques abstraites mais très belles de Harbor, un disque d’ambient music qui vous aèrera l’esprit et vous fera décoller du sol durant 41 minutes.

❤❤❤❤

Laaps – 30 mai 2022