Esmerine – Everything Was Forever Until It Was No More

On peut toujours compter sur les Montréalais d’Esmerine pour nous régaler avec leurs musiques au confluent du néoclassique et du post-rock. Leur dernier album est un petit bijou à côté duquel il serait dommage de passer sans s’arrêter. 

Esmerine-Everything-Was-Forever-Until-It-Was-No-More

D’Esmerine, on se souvient d’abord de leurs premiers albums, sortis en pleine période post-rock, quand Godspeed You ! Black Emperor servait un peu de fer de lance pour une poigné de groupes dont faisait partie Esmerine. Logique quand on sait qu’il a été fondé par le percussionniste de GY!BE, Bruce Cawdron,  et la violoncelliste de Thee Silver Mt. Zion, Rebecca Foon.

Auteur de six albums à ce jour, dans un mouvance musique de chambre / néo-classique / post-rock, où l’on trouvait également Winged Victory For The Sullen, Grails ou Rachel’s, Esmerine a sur faire évoluer son style au fi des années, nourrissant par exemple ses compositions d’instruments traditionnels turcs sur Dalmak paru en 2013.

On  retrouve en ce printemps 2022 les Montréalais avec le superbe Everything Was Forever Until It Was No More, un disque cinématographique, par moment aux accents western, où les cordes, le piano et les autres instruments s’accordent sur une partition remarquable, à l’image du déchirant Entropy: Incantation – Radiance – The Wild Sea qui, durant 9 minutes, nous fait passer du néo-classique au post-rock en passant par la musique traditionnelle. Du grand art !

❤❤❤❤

Constellation – 13 mai 2022