Zguba – Znój

  • Albums

Troisième volet d’une trilogie, Znój, du musicien ambient Zguba, nous entraine dans les tréfonds d’une âme sombre avec une musique aux accents sacrés assez saisissante.

Zguba

Après Entanglement du musicien iranien Rooydad c’est un autre album aux accents sacrés qui vient à nous par l’entremise du Polonais Zguba installé à Sofia en Bulgarie.

Znój, qui signifie en polonais “labeur”, est le dernier volet de la trilogie des tourments initiée par le musicien (les deux autres étant Potwarz (2019) et Pomór (2020). Une musique ambient pour cathédrale qui vous saisit dès le départ, quand le premier motif récurent monte crescendo jusqu’à atteindre son niveau maximum. Un motif fait de voix en chœurs et de cordes qui se répètent inlassablement durant plus de 6 minutes. On pense tout de suite évidemment à la Symphonie n° 3 de Gorecki ou aux albums de Sigur Ros.
La suite des morceaux se présente quasiment sur le même schéma que le titre d’ouverture avec à chaque fois un motif de cordes et de voix qui va et vient continuellement avec des variations et des nuances à peine perceptibles.

Un album qui vous file un peu le vertige au départ avant de s’installer durablement dans votre esprit, comme une invitation au laisser-aller, à se laisser porter par les multiples vagues sonores qui constituent cet album assez renversant il faut bien le dire.

❤❤❤

LOŻA Oficyna – 22 févier 2022

Étiquettes: