Biosphere – Shortwave Memories

  • Albums

Geir Jenssen / Biosphere revient avec un album inspiré de la musique électronique post-punk de la fin des années 70 et du début des années 80.

Biosphere – Shortwave Memories

Apres s’être plongé dans le Quatuor à cordes n°14 de Beethoven pour composer des musiques sombres et assez étonnantes dans Angel’s Flight, Geir Jenssen / Biosphere revient avec un album inspiré de la musique électronique post-punk de la fin des années 70 et du début des années 80, en particulier les productions d’artistes comme Martin Hannett et Daniel Miller, fondateur de Mute.

Il ressort de Shortwave Memories un coté assez sec et minimaliste… pas étonnant quand on sait comment on été composés les morceaux :
“Les derniers albums de Biosphere ont tous été réalisés à l’aide d’échantillons et de logiciels, mais Shortwave Memories est un retour au matériel analogique vintage de la fin des années 70 et du début des années 80. La plupart de ces instruments n’ont pas de préréglages ni de stockage en mémoire, donc tous les sons ont été programmés à partir de zéro. L’idée n’était pas tant de faire de la musique qui sonne comme si elle avait été écrite à la même époque. C’est plutôt ce qui se passerait si j’avais la chance d’utiliser les mêmes instruments, et d’appliquer la même attention méticuleuse aux détails. comme les producteurs mentionnés ci-dessus.”

On remarquera d’abord la présence de beats, chose rare chez le producteur norvégien qui nous a plutôt habitué par le passé à des musiques ambient faites de nappes, de drones, de samples mis en boucles.

Ici, pour la première fois, il compose des musiques d’inspiration krautrock, indus et Cosmic Music. Et encore une fois, il s’agit un projet, un exercice de style très maitrisé.

❤❤

Biosphere – Shortwave Memories
Biophon Records – 22 janvier 2022