Colleen – The Tunnel and the Clearing

Pour son nouvel album, Colleen joue avec divers instruments analogiques anciens pour proposer 7 titres aux mélodies tourbillonnantes, fragiles et mélancoliques.

COLLEEN The Tunnel and the Clearing

Héritière, entre autres, de la pionnière de musique électronique qu’est Delia Derbyshire, la française Colleen construit depuis 2003 une discographie passionnante avec à la clé quelques albums remarquables parmi lesquels on citera Les ondes silencieuses (2007) ou le plus récent Captain Of None (2018).

Après avoir travaillé par le passé avec des instruments traditionnels (violoncelle, viole de gambe, épinette…) couplés à des boites à rythmes, cette fois, Cécile Schott présente un disque qui fait la part belles aux sonorités de claviers synthétiques ou analogiques vintage, avec lesquels elle construit des morceaux faits de boucles hypnotiques où se mêlent diverses émotions associés à un chant très doux.

The Tunnel and the Clearing est un album placé sous le signe de la douleur quand on sait qu’il a mis du temps à se concréter à cause d’une grande fatigue engendrée par une maladie à laquelle est venue s’ajouter une rupture amoureuse durant le confinement. Malgré ces difficultés, Colleen a finalement réussi à boucler ce disque très beau, qui a fonctionné un peu comme une thérapie pour la musicienne installée à Barcelone depuis pas mal d’années.

☆☆☆☆☆

Thrill Jockey – 21 mai 2021

%d blogueurs aiment cette page :