Mischa Blanos – City Jungle

Confirmation du talent de Mischa Blanos avec ce premier album assez envoutant, entre acoustique et électronique, sorti évidemment sur InFiné !

Mischa Blanos – City Jungle

Après deux Ep remarquables parus chez InFiné music (Second Nature et Indoors), Mischa Blanos revient cette fois avec un long format pour confirmer tout le potentiel et le talent entrevu dans ces précédentes productions.

Ce musicien natif de Bucarest de formation classique, par ailleurs membre du trio techno Amorf, se situe dans la lignée de ces artistes ayant émergé sur le label InFiné au cours de ces dix dernières années (Bruce Brubaker, Francesco Tristano, Secret of Elements…) avec un alliage parfait entre acoustique et électronique, entre piano et sonorités numériques. Un peu comme ses comparses, Mischa Blanos utilise son instrument comme un élément à la rythmique et mélodique dans ses compostions, leur conférant une touche à la fois moderne et classique, comme un point de rencontre entre les clubs et la salle de concert, dessinant au fil des titres des paysages sonores changeants et très contrastés.

Un disque nourri et inspiré par les villes qu’il a parcourues en tournée qui alterne le chaud et le froid, les morceaux calmes et dépouillés avec des compostions hypnotiques taillés pour la danse et la transe.

☆☆☆☆☆

Infiné – 21 mai 2021

1 réflexion au sujet de « Mischa Blanos – City Jungle »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :