Ambient & Modern Classical Releases – 16 avril 2021

Dans la sélection de la semaine : Howie Lee, An Moku, Alaskan tapes, Nikolaienko, Ryan J Raffa, Chad Crouch, Bil Vermette, James Welburn, Sven Laux, Sufjan Stevens, Andy Stott, Destiino, Stalsk.

Howie Lee – Birdy Island

L’album de la semaine :

Howie Lee – Birdy Island

A mi-chemin entre ambient, jazz, electronica et musique traditionnelle chinoise, le producteur et DJ Howie Lee (à ne pas confondre avec l’anglais Howie B) propose un nouvel album très singulier dans lequel il explore le thème de l’exode massif des résidents chinois, passant d’un milieu urbain à un milieu rural. Pour cela, il a imaginé la bande son d’une île imaginaire sur laquelle a été construit un parc à thème dans lequel viendraient se réfugier des chinois désireux de retourner à une vie plus proche de la nature.
Birdy Island est un album autant organique qu’électronique qui regorge de textures sonores, de sons d’instruments très variés (claviers, accordéon, flute, percussions…) et de fields recordings divers (chant d’oiseaux, chants traditionnels chinois…), le tout assemblé de manière étonnante et très poétique. Une production d’une grande musicalité, à la frontière entre diverses cultures.  (Mais Um Discos)

Les autres sorties :

Alaskan tapes – For Us Alone

An MokuLess

Ryan J RaffaWe Have Always Existed

Nikolaienko Rings

Chad CrouchField Report Vol. XVII: By the Black Cottonwood

Bil VermetteHunting For Planet 9

James Welburn – Sleeper in the Void

Stalsk – Give us back this martyr

Sven Laux – Scattered Fragments of Separation (the complete story)

Sufjan Stevens – Lamentations

Andy Stott – Never The Right Time

Destiino – Destiino

%d blogueurs aiment cette page :