James Osland – Almond Drive

Le musicien producteur James Osland a imaginé un album en hommage à une maison pour laquelle il garde de merveilleux souvenirs. Un petit bijou d’ambient music à savourer les yeux fermés.

James Osland ~ Almond Drive

Première incursion dans l’univers musical de James Osland et du label Britannique Rusted Tone Recordings avec Almond Drive, un album qui s’inscrit dans la droite lignée de Manitoba Gardens (2018) dans laquelle le musicien américain nous ouvrait grand les portes de son univers intime et mélancolique avec quelques titres sans équivoque (I’m Sorry I’m Lost, I Had That Tendency Towards Solitude..)

Pour ce nouvel album, plus joyeux si l’on peut dire, on découvre des musiques composées en mémoire de la maison de Roy et Mary Jenkins, un lieu de vie pour lequel James Osland garde de merveilleux souvenirs, comme l’indique le titre d’ouverture A Place That Was Dear To Me.

Tout au long des 10 titres proposés, on entendra  des motifs musicaux lumineux, les nappes de synthés légères, des arpèges de guitares, et surtout de nombreux field recordings évoquant la famille, l’enfance, la convivialité, la mer, les vacances, la nature, la vie au fil des saisons…
Une combinaison de sons et de musiques qui créent un ensemble doux et harmonieux, extrêmement évocateur, qui nous transporte vers des ailleurs radieux et dans lequel on se sent tout de suite bien. Un petit bijou d’ambient music.

☆☆☆☆☆☆

Rusted Tone Recordings – 25 janvier 2021

%d blogueurs aiment cette page :