Kyle Preston – Pacific Northwest

A l’image de sa pochette, le Pacific Northwest de Kyle Preston est un album pour prendre de la hauteur, pour voir loin et surtout pour apprécier une musique ample, soyeuse et assez bouleversante.

Kyle Preston – Pacific Northwest

Certaines pochettes d’albums sont réellement de très bonnes entrées en matière avant de découvrir la musique qui se cache derrière. Celle choisie par Kyle Preston est particulièrement évocatrice de la musique composée par Kyle Preston sur Pacific Northwest.
Ce compositeur et pianiste américain fan de Dustin O’Halloran et Max Richter a déjà son actif quelques albums avec notamment des bandes originales pour jeux vidéo ou pour une web série intitulée Gold From the Sky.

Son album Papier Piano (2018) avait la particularité d’avoir été composé à partir d’un piano dans lequel avaient été insérées des feuilles de papier entre les marteaux et les cordes, lui donnant ainsi une tonalité toute particulière… Une démarche rappelant les albums de piano préparé comme ceux par exemple de Hauschka.
Pour ce Pacific Northwest, changement de démarche, ici le piano laisse la place aux cordes… à des tapis de cordes, sur lesquels viennent se poser des chœurs amples et profonds avec des effets de va et vient rappelant par moment la fameuse Symphony No. 3 de Górecki qu’avait reprise  Beth Gibbons avec l’Orchestre Symphonique National de la Radio Polonaise en 2019.
Un album pour s’élever pour contempler les sommets, un album qui touche autant au sacré qu’à la musique de film et qui vous plongera en lévitation durant 53 minutes.

☆☆☆☆☆☆

Hyper Midi – 10 novembre 2020

%d blogueurs aiment cette page :