Bohren & Der Club Of Gore – Patchouli Blue

Dans leur registre habituel, les allemands du Bohren & Der Club Of Gore proposent une nouvelle déclinaison de leur ambient jazz majestueux. Un bienfait pour le corps et l’esprit.

Bohren & Der Club Of Gore – Patchouli Blue

Bohren for Beginners paru en 2016 a sans doute permis à beaucoup de curieux de faire connaissance avec le style de Bohren & Der Club Of Gore, puisque cette double compilation rassemblait quelques uns des plus grands titres du groupe allemand de doom / ambient jazz depuis leurs débuts.
A l’image de The Innocence Mission dont on mentionnait récemment le peu de variations présentes dans son style, le Bohren & Der Club Of Gore lui aussi fait partie de ces références dont on n’attend pas de réelle nouveauté à l’annonce d’une sortie d’album, mais plus une continuité. C’est le cas Patchouli Blue un disque de jazz lent et contemplatif, aux ambiances nocturnes où l’on retrouve les traditionnels instruments utilisés par les membres du groupe : saxophones, Fender Rhodes, piano, vibraphone, batterie, contrebasse… presque une marque de fabrique pour ce trio qui est au jazz ce que Labradford pouvait être au post-rock, car fonctionnant sur les mêmes ressorts ou presque, avec une musique aux ambiance éminemment cinématographiques, faite de notes éparses, de silence, de tensions et de relâchements mais surtout de langueur si  agréable ; à tel point qu’on se fiche finalement pas mal de l’absence globale de surprise que peut aujourd’hui proposer les morceaux du Bohren & Der Club Of Gore.
Mais des nuances et des variations, il y a en a évidemment. Elles se cachent dans les recoins, dans les interstices que seuls ceux qui écouteront avec attention et passion Patchouli Blue pourront percevoir et apprécier.

☆☆☆☆☆ ☆

PIAS – 24 janvier 2020

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :