Recondite – Dwell

Le Berlinois Recondite frappe fort avec cet album de Minimal techno sobre et envoûtant comme du John Carpenter.

recondite dwell

Si l’on vante bien souvent la beauté des productions Kompakt en matière de minimal techno, un label comme Ghostly International a déjà prouvé par le passé qu’il était capable lui aussi de sortir des albums de musique planantes très réussies à l’image de cet envoûtant et contemplatif Dwell signé du producteur allemand Recondite.
Malgré une palette instrumentale assez réduite, le producteur berlinois Lorenz Brunner réussit pourtant à nous captiver dès les premières mesures de Dwell, nous enveloppant immédiatement dans des sonorités froides et cotonneuses avec des lignes de synthés riches en mélodies.
Au total 11 titres techno ambient aux ambiances nocturnes, pleines de mystères et très cinématographiques !
Avec des influences que l’on pourrait aller chercher du côté de chez John Carpenter (on pense notamment au film The Thing), Dwell est un album très réussi, d’une beauté sombre très troublante et qui permet à ce type de musique de s’écouter aussi tranquillement au salon.

☆☆☆☆☆

Ghostly International – 24 janvier 2020

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :