Caterina Barbieri – Ecstatic Computation

Pour le label Mego, la productrice Caterina Barbieri propose un album de musique électronique assez court mais d’une grande richesse musicale.

Caterina Barbieri, Ecstatic Computation

Cinquième album en cinq ans pour Caterina Barbieri, Ecstatic Computation propose 36 minutes de musique électronique minimaliste, composée de boucle aux sonorités issues de synthés modulaires qui se répètent, se chevauchent, et finissent par provoquer une forme de transe chez l’auditeur. Malgré des sonorités souvent assez acides, aux relents tantôt techno, tantôt electronica, tantôt expérimental, l’album déroule des pièces d’une grande musicalité, pleines des reliefs et jamais redondantes.

Parfois des voix fantomatiques se font entendre (Arrows Of Time) dans cet univers assez froid et métallique mais enveloppant.  Malgré un ensemble compact et une palette sonore assez réduite, il se dégage de ces textures plutôt variés, en évolution permanente, une forme de richesse et de complexité qui rend l’ensemble très attrayant.

☆☆☆☆☆

Editions Mego – mai 2019

0 réflexion au sujet de « Caterina Barbieri – Ecstatic Computation »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :