Yann Tiersen – Portrait

Sur ce double-album, Yann Tiersen réorchestre d’anciens titres pour leur offrir un apparat plus sombre et minimaliste avec accessoirement quelques tonalités gothiques ici et là.

Portrait-le-nouvel-album-de-Yann-Tiersen

Portrait rassemble une collection de 25 titres issus de Rue Des Cascades (1996), Le phare (1998), EUSA (2016), All (2019)… ainsi que trois nouveaux morceaux, le tout enregistré à L’Eskal, chez lui, sur l’île d’Ouessant, en compagnie de Jens  Thomsen du groupe Orka, Gruff Rhys, John Grant, Blonde Redhead et Stephen O’Malley de Sunn O))) qui vient avec sa guitare magnifier le  titre Introductory movement. Un ensemble de personnalités assez hétéroclite mais qui trouve finalement une certaine cohérence dans ces nombreuses relectures plus sombres qu’à l’origine, plus ambiant, aux allures par moment minimalistes ou modern classical.

Un travail de relecture très réussi avec par exemple cette version de Monochrome, initialement chantée par Dominique A mais où l’on retrouve cette fois la voix de Gruff Rhys et celle d’Emilie Tiersen… ou encore cette Valse des monstres très poétique, jouée avec piano-jouet et harmonium.
Il ressort de cet ensemble (d’une durée de plus de 90 minutes) un côté, par moment, presque gothique, avec des ambiances de lande Bretonne en période hivernale. Un double album splendide qui pourrait nous faire dire qu’on est ici plus près de chez Tim Buron que de chez Amélie Poulain.

☆☆☆☆☆☆

Mute / [PIAS] – 6 décembre 2019

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :