Hammock – Universalis

Universalis, le deuxième pan d’une trilogie amorcée par les vétérans de Hammock avec Mysterium (2017), prouve encore une fois toute la magnificence et toute la pertinence d’un duo qui réussit à faire de recettes déjà entendues ailleurs des frissons inédits

hammock - universalis

Après le sublime Mysterium édité en 2017 par Hammock qui laissait s’infiltrer les ombres des deuils mal assumés et la mort de proches, les américains de Nashville Marc Byrd et Andrew Thompson continuent de faire évoluer le son de leur matière sonore vers des brumes tumultueuses et imprévues.  La démarche entamée avec Mysterium les éloigne toujours plus d’un penchant pop que l’on pouvait trouver par le passé dans leur Ambient. Délaissant les longues boucles de guitare pour des cordes alanguies, Hammock se rapproche donc plus du Stars Of The Lid du And Their Refinement of the Decline (2007) et d’un néo classique lumineux.

Loin de s’éclipser dans une évanescence moelleuse, la musique d’Hammock exsude au contraire une inquiétude qui ne dit jamais son nom, affirme une humanité que l’on ne voit jamais vraiment, laisse glisser quelques chants informes dans des arpèges dignes d’Harold Budd. On pensera parfois à une rencontre probable entre Robin Guthrie et Gavin Bryars. On a longtemps classé Hammock à la rubrique des groupes Post-Rock mais on constate depuis quelques albums une indécision qui les fait tour à tour pencher vers une dream pop parfois chantée, à d’autres instants vers de longues et somptueuses parenthèses contemplatives et hantées. Pour ceux d’entre vous que le chant attire, on ne pourra que conseiller l’écoute de The Summer Kills, l’autre projet plus Pop du duo d’Hammock avec le songwriter Matthew Ryan. Pour les autres, on renverra à l’écoute de Slow Meadow, artiste hautement influencé par Hammock et soutenu par le groupe.

Universalis est un instant dérobé aux aubes et aux heures bleues, à l’ombre portée d’une éclipse. Moins ténébreux que Mysterium, on pourra le voir comme un négatif positif, l’autre versant d’un miroir. Le rayon de lumière qui contraste avec l’obscurité.

☆☆☆☆☆

Hammock Music Label – Sortie le 07 décembre 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.