Interview avec Mathias Van Eecloo (labels Eilean Rec. et IIKKI)

Musicien ayant officié notamment sous le nom de Monolyth & Cobalt, Mathias Van Eecloo se consacre aujourd’hui aux label Eilean Rec. depuis avril 2014 et depuis 2016 au projet IIKKI. De ces deux labels, de la fin d’Eilean Rec. (prévue fin 2019) et de sa suite, Mathias nous dit tout dans cette interview.

Mathias

Raconte nous comment est né eilean rec. ?

eilean rec. a débuté en avril 2014 avec l’idée au départ d’une carte imaginaire, un nouveau continent, proche de la Pangée, où se trouve 100 points / chiffres, tirés au hasard et ensuite de proposer  à chaque artiste sonore invité sur le label de choisir un chiffre qui le place sur la carte. Chaque chiffre est associé à une saison et donc à un emplacement sur cette carte. Dès le départ, eilean rec. a donc une durée limitée de 100 artistes / releases. Le projet se termine d’ailleurs cette année, en décembre 2019 avec le 100e album.

« J’aime l’idée d’avoir un substrat physique de l’artiste et donc finalement d’avoir un album sonore qui peut se définir également dans un autre champ. »

En marge du chiffre, les artistes sonores sont invités à envoyer quelques grammes d’un bout de terre où ils vivent avec lequel ils sont connectés. Ils sont tous conservés dans des petits récipients en verre chez moi. J’aime l’idée d’avoir un substrat physique de l’artiste et donc finalement d’avoir un album sonore qui peut se définir également dans un autre champ. Au sein de chaque copie physique des albums se trouve un petit bout de la carte avec le point associé à l’artiste qui, si on réunit les 100 albums, tel un puzzle, donne la carte au complet.
En ce qui concerne les couvertures des albums, il était important pour moi d’avoir une cohérence esthétique et donc, j’ai beaucoup travaillé avec les mêmes artistes visuels.
Par ailleurs, avec mon ami graphiste, pour l’esthétique il était évident de travailler sous forme de série. Chaque album physique reprend la même charte graphique.
Pour finir, avec une idée bien précise de ce que je voulais, je n’acceptais pas de démos. Mais j’ai plutôt proposé à des artistes sonores que j’aime ou qui me sont proches d’enregistrer pour eilean rec.

Et à propos de la maison d’édition et label IIKKI ?

IIKKI a pour vocation de mettre en dialogue des photographes et des musiciens / compositeurs. Récente petite maison d’édition indépendante (depuis 2 ans), résidant en Bretagne, IIKKI a édité (dans l’ordre d’édition) : Katrien De Blauwer, Matthias Heiderich, Ester Vonplon, Erwan Morère, Renato D’Agostin, Yusuf Sevinçli, Albarrán Cabrera et récemment Dmitri Markov.
Chaque année fonctionne comme une série (même typographie, même papier, même charte graphique, même format, même nombre de pages) avec 3 publications par an.

Pour, d’une part, avoir une cohérence esthétique et éditoriale, et d’autre part, pour pouvoir se rendre compte des différents travaux dans un cadre limité (le format) et un papier identique avec, suivant les photographes, des résultats différents. L’idée motrice du dialogue est de trouver des intersections entre les deux artistes, comment un travail en influence un autre, et de pouvoir avoir une expérience sensorielle différente, tant visuelle que sonore, sans nécessairement se fixer à un objet mais à son ensemble.

Ce puzzle, la temporalité variable que l’on accorde à lire le livre – si l’on suit l’album sonore complet, le livre prend environ 40 minutes à être apprécié, sans, il peut se feuilleter – donne un nouvel espace créatif, d’expérience(s) de lecture(s), cassant les frontières, tant du livre que du format d’un album sonore, qu’IIKKI se voue à mettre en place, en faire l’architecture, le transmettre et en laisser l’empreinte.

« J’ai une bibliothèque sonore de plusieurs milliers de Cd et Vinyls chez moi, et donc, me suis dis, pourquoi pas moi créer un petit label. »

Qu’est-ce qui t’as donné envie de lancer ces deux labels ?

Pour eilean rec. c’est venu d’une idée simple :  je suis un auditeur passionné, voir compulsif ! J’ai une bibliothèque sonore de plusieurs milliers de Cd et Vinyls chez moi, et donc, me suis dis, pourquoi pas moi créer un petit label. J’avais en tête des artistes sonores que je voulais éditer. De là, j’ai réfléchi aux lignes directrices du label et je ne voulais pas d’un autre label ambient, experimental qui serait juste un label. Je voulais que cela fonctionne comme une entité, une carte, un pays, sans frontières, une sorte de grande famille.

Pour IIKKI, cela a été un peu une suite logique. Car j’ai une bibliothèque assez conséquente de livres également. Je venais de la photographie et des arts plastiques au départ, j’ai ensuite enregistré et composé en autodidacte pendant plusieurs années sous le projet Monolyth & Cobalt. IIKKI était un peu la réponse à cela. Mixer image et son dans un format physique qui puisse se partager. De plus, sur IIKKI, j’aimais également le fait d’éditer en vinyle. Ce qui n’est pas le cas pour eilean rec. Les 2 labels résultent aussi du fait que je n’aime pas être trop dans la lumière, me mettre en scène ou exposer etc. Et n’étant pas satisfait ou confiant sur mes travaux, je préfère être dans l’ombre et mettre en lumière des artistes que j’aime et soutenir.

Quels sont tes modèles en matière de labels ?

Mes modèles en matière de labels, il y en a beaucoup que j’aime, mais pour élaguer, 12K a eu une influence énorme pour moi. Et je respecte beaucoup Taylor Deupree, qui par ailleurs est une personne talentueuse, humble et discrète. Bien sûr, Home Normal, et des moins connus mais qui ont édités de très belles pièces sonores, tel Analog Path, Tench. J’ai une admiration également pour Time Released Sounds qui a édité de très beaux albums, qui, pour certains sont de petites oeuvres d’art dans l’objet physique.

Il y a tellement d’artistes sonores que j’aimerais soutenir qu’il faudrait créer plusieurs labels ! Notamment dans d’autres champs sonores dont je suis proche, autant du hip-hop que du rock alternatif en passant par les musiques traditionnelles. Peut-être dans la prochaine décennie !

Des projets annexes ?

Avec eilean rec. et IIKKI, j’ai déjà beaucoup (voir trop) de travail pour avoir d’autres projets annexes. Mais pour ne rien cacher, après eilean rec. une suite va arriver, ce ne sera pas un eilean rec. 2 mais un nouveau label avec des similitudes. Il y aura moins de sorties par an, seulement 8 sorties. Tout se prépare tranquillement actuellement, la suite sur tout cela à venir fin Janvier 2020 !

www.iikki-books.com / www.eileanrec.bandcamp.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.